L’entretien professionnel

L’entretien pro, l’heure du bilan et de rendre des comptes est arrivé !
La date limite pour réaliser l’entretien du bilan des 6 années a été fixée au 31 Décembre 2020 ! 
Connaissez-vous les dernières évolutions réglementaires, les enjeux, impacts, risques et solutions ?

Informez-vous !

Chaque salarié.e sera en droit de demander le versement de 3000 € sur son CPF, à son entreprise à partir du 1erJanvier 2021.
Toutes les entreprises ont l’obligation depuis 2014 de proposer un entretien individuel à chaque collaborateur en respectant une périodicité (tous les 2 ans) et un entretien bilan de la période passée tous les 6 ans.
Nous sommes encore en 2020, et la date d’échéance pour effectuer ce fameux bilan à 6 ans a été fixée au 31 Décembre.

 

Les constats et les enjeux de l’Entretien Pro 

L’ensemble des entreprises sont impactées et encourent un risque social important car elles sont à la merci de chaque salarié qui peut lors d’une procédure individuelle faire condamner son entreprise au titre de l’obligation de maintenir les compétences des salariés.
A ce risque social s’ajoute un risque financier important pour les entreprises de plus de 50 salariés qui doivent verser un droit correctif de 3000 € par salarié son compte personnel formation.
La mécanique de versement est opérationnelle depuis Septembre 2020 puisque la Caisse des Dépôts qui gère le compte formation en ligne des actifs français depuis le 21 Novembre 2019 a lancé le portail des entreprises.

 

Formez vos chargé.es d’entretien

Les pratiques gagnantes pour acquérir les fondamentaux pour réussir les entretiens professionnels et annuels sources développement des compétences et de la motivation des collaborateurs.
Public : Manager, responsable opérationnel et chef d’équipe.

 

Et si vous sécurisiez vos process ?

L’apport de nouvelles sources de financement de la formation ou de nouvelles pratiques pour former davantage ou plutôt valoriser les formations internes déjà réalisées sont aujourd’hui cruciaux pour les entreprises.
En effet le Plan de développement des compétences (successeur du Plan de Formation) que les entreprises doivent concevoir chaque année a été considérablement réduit au cours des dernières années.
Cette baisse est le résultat des évolutions du financement de la formation professionnelle : baisse du taux sur la masse salariale, sévère restriction sur l’accès aux ressources mutualisées des OPCO (anciens OPCA).
Aussi pour former l’entreprise doit puiser dans ses propres ressources et/ou utiliser les nouvelles libertés d’innovation pédagogique que l’Etat a permis avec les dernières réformes mais que les entreprises encore à adopter.

 

 

Une question, besoin de conseil ?

Bénéficiez d’un accompagnement personnalisé par le responsable pédagogique du centre de formation.